Home Food and Health Comment le régime Raw Food est-il devenu LA grande tendance alimentaire ?

7 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 7 Flares ×

Dans la grande famille du végétarisme, le Raw food continue de se faire une place de choix.

Appelé aussi Raw vegan ou crudivorisme, ce régime alimentaire fait parler de lui un peu partout sur la toile, présenté comme LA grande tendance alimentaire, à la fois parfaite pour la planète, mais aussi parfaite pour le corps.

Après le visionnage de dizaines de vidéos Youtube d’amateurs de Raw Food et après avoir lu pratiquement tout ce que la toile pouvait m’offrir sur le sujet, j’ai pour ainsi dire commencer à réfléchir… et à adhérer à certains points !
Une vraie lobotomie qui va dans le sens d’une remise en question (dont je ne dois pas être la seule à souffrir) sur notre surconsommation de viande et notre besoin de nous rapprocher d’aliments plus sains.

 

Alors demain, tous crudivoristes ?

tendance-crudivorisme-raw-food-vegan

Un régime alimentaire aux principes simples

 

Si le végétarien (vegetarian en anglais) ne mange pas de viande ni de poisson et que le végétalien (vegan) ne mange aucun produit issu d’un animal (oeuf, miel et lait compris) le crudivoriste (ou adepte du raw vegan / raw food) va tout simplement suivre un régime végétalien cru, c’est à dire les moins transformés possibles.

 

 Le volume des recherches Google témoigne de l’intérêt récent pour ces pratiques alimentaires  

 

En clair ?
Des menus essentiellement composés de légumes et de fruits crus ou cuits à très basse température, c’est à dire moins de 40°c, ainsi que des oléagineux (noix, amandes) en petites quantités, ainsi que des graines germées, en étant toujours à la recherche des aliments les plus naturels possibles (locaux et non transformés).

Smoothies, soupes, salades de légumes et de fruits sont donc les repas qui composent ce type de régime, même si évidemment, de nombreuses recettes originales ont été créées.

Follow Institute for Integrative Nutrition’s board Raw Food Recipes on Pinterest.

Le « bon pour soi et pour la planète » poussé à son paroxysme

 

Je ne vous le cache pas, si le Rawfoodisme a déjà séduit bon nombre d’américains mais aussi de français c’est aussi parce qu’il a le mérite non seulement de s’inscrire dans une démarche écolo tout en se présentant comme le remède santé que nous devrons tous rapidement adopter.

Un régime alimentaire pour ainsi dire parfait, parce qu’il répondrait bien mieux à nos besoins nutritionnels (pas de perte de nutriments à la cuisson) face aux régimes vegan classiques. En modifiant le moins possible les aliments, on leur redonneraient dans un même temps leurs lettres de noblesses, dans une démarche de réflexion globale sur notre rapport à la nourriture.

Une façon de mieux respecter en sommes, ce que la nature nous propose, en la mangeant de la façon la plus brute possible. Et de nous interroger aussi sur les désastres de l’industrie agro-alimentaire, qui ne sont plus à prouver.

Vous avez dit gastronomie thérapeutique ?

 

A ce sujet, je vous laisse interroger cette interview particulièrement éclairante sur le crudivorisme avec Irène Grosjean et l’alimentation vivante.

 

Le coeur du Raw Food : l’élimination des « toxines »

S’il ne fallait retenir qu’une seule chose du régime alimentaire dit Raw Food, c’est sa volonté à éliminer l’ensemble des toxiques que nous avons pu ingurgiter.

Un « cleansing » total qui passe vous l’aurez compris par un changement radical de l’alimentation pour toujours plus de naturel mais aussi une recherche de détoxification permanente.

A vous donc les cocktails détox à base d’aloé vera, de chlorophylle, de spiruline ou encore d’algues aux supers-pouvoirs. L’idée est d’offrir à son corps une nouvelle jeunesse et de repartir sur de bonnes bases saines.

Une façon de nier que nous ne sommes pas entièrement responsables des toxines que nous ingérons ?

Des ambassadeurs nombreux et visibles

 

Mannequins, actrices… le raw food a plus que la côte. C’est d’ailleurs peut-être ce qui lui a permis de sortir de sa bizarrerie bobo-hippie pour finalement toucher des milliers de personnes.

Gwyneth Paltrow, mais aussi Demi Moore, Carol Alt, Miranda Kerr ou encore Scarlett Johansson sont ou seraient passées au 100% Vegan Raw. Et le conditionnel a son importance. En effet, de nombreuses stars ont été définies comme Raw Foodiste dans la presse mais il serait bien difficile d’en savoir plus.


 Miranda Kerr nous parle de jus de Noni et de poudre d’Acai dans cette vidéo de Net-a-porter.

 

Quoi qu’il en soit, c’est bien évidemment du côté des mannequins que l’intérêt est le plus grand : nous sommes passés d’une ère tant décriée de la communication hamburger à la démonstration d’un mode de vie absolument irréprochable, où l’on consomme seulement des fruits et des légumes, exclusivement locaux et toujours préparés à la maison.

Leur ligne parfaite et leur teint toujours frais a maintenant son explication et il nous suffit de l’imiter. CQFD.

 

Une communauté prosélyte

 

Sa communauté, c’est bien la force du régime Raw Food. Le crudivorisme bénéficie en effet, si l’on daigne s’y plonger, d’une communauté immense de fans qui témoignent par écrit ou par vidéo des bienfaits de cette nouvelle façon de manger tout en aidant à les newbies à se lancer.

Franchement, difficile de trouver meilleure argumentation que ces hommes ou ces femmes qui témoignent de s’être senti mieux à peine quelques jours après avoir démarré leur raw food diet. Les bienfaits iraient de la disparition totale de la cellulite, en passant par une forme olympique, un meilleur sommeil, un transit et un confort digestif sans précédent et une meilleure santé générale.

Cette large communauté au lifestyle Raw Vegan est aussi une mordue de sport, et possède de façon générale une personnalité hyper sympathique. Difficile de ne pas adhérer.

 

La pétillante Kristina Carrillo-Bucaram de http://www.fullyraw.com/

 

Et donc arrivés là, vous vous demandez probablement si je suis devenue crudivoriste ?

 

Non c’est loin d’être le cas : comme nous tous, j’ai des petits plaisirs qui ne peuvent être abandonnés, comme le foie gras, le poulet rôti en famille, les sushis du lundi soir, la ratatouille..  En revanche, cette problématique a profondément bouleversé mon rapport à la nourriture et a remis en question l’ensemble de mes présupposés.

Aujourd’hui au menu : beaucoup, beaucoup moins de protéines animales, un respect de l’achat local pour les produits frais et des fruits frais en plus grande quantité, en remplacement notamment des desserts lactés.

Il est tout à fait possible de se sentir en pleine forme sans manger des céréales à tous les repas ou en ne mangeant des protéines animales qu’un jour sur deux. Sans forcément y adhérer entièrement,  le crudivorisme aura au moins permis d’interroger des milliers de personnes sur leur rapport à la nourriture. Et c’est déjà un pas énorme.

 

7 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 7 Email -- Pin It Share 0 Filament.io Made with Flare More Info'> 7 Flares ×
2 commentaires pour cet article
  1. En effet, Justine, comme les «lundis sans viande» et les restos qui offrent des assiettes végé, l’alimentation vivante n’a pas à être adoptée à 100% pour apporter toutes sortes de bienfaits santé. Je félicite ton intégration intelligente, respectueuse de ton cheminement, de plus de cru. Ce n’est pas tout le monde qui voudra devenir 100% cru, et c’est bien comme ça aussi. Plus on en parlera de l’alimentation vivante, plus les gens pourront, eux aussi, récolter les nombreux bienfaits. 😉

    • Merci Sheryl-Anne pour votre commentaire, j’ai consulté votre site et je suis contente d’y avoir trouvé de nouvelles recettes à tester rapidement. A bientôt !

Laisser un commentaire