[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Vous devez le savoir maintenant : j’adore tester de nouvelles choses, et ainsi dire à moi-même (et aux autres) « ah oui non mais ce truc, je connais c’est totalement old en fait » ou « ah oui non c’est vrai c’est pas très connu mais si tu veux j’en parlais déjà en 2012 ».

Une petite passion qui me rend irrésistible – celui qui dit insupportable va au coin avec des lignes – et qui me donne la plupart du temps  envie d’aller plus loin que ma zone de confort.

Et cette dite zone de confort donc s’arrêtait jusqu’alors à « non je n’aime pas le karting ».

Une phrase sans concession, qui m’avait empêché de pousser ma curiosité vers ce loisir que je laissais à d’autres. Pas de Karting pour Justine. Point.

Mais concernant un karting différemment, un brin futuriste, elle en dit quoi la mère Justeunedose ?

En fait, elle valide !

onlykart exterieur

 

Le test d’Onlykart : oui, le karting peut vraiment séduire

Depuis début novembre, la société, implantée à Dagneux propose des sessions de karting qui sont loin de ressembler à ce que vous connaissez déjà voire même à ce que vous croyez connaitre.

Accueillis dans un hall super cossu et son bar lumineux, le tour du propriétaire est séduisant. L’attention a été porté à tous les détails et ici, on veut allier chic et sécurité.

Son fondateur, Emeric Ruget, a bien compris ce qui se faisait aujourd’hui « le loisir de luxe oui, mais avec un petit truc en plus, ce qui passe notamment par une piste unique et des karts électriques ».

[/vc_column_text][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »3″ images= »2498,2497,2496,2495″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » img_size= »large »][vc_column_text]

Avec sa devanture visible depuis l’autoroute toute proche, sa salle de  séminaire au premier étage dédié aux professionnels et son espace détente agrémenté de belles baies vitrées donnant sur la piste, le karting semble définitivement avoir changé d’époque ici.

Les moyens sont là, et l’idée sera probablement de séduire une cible pas toujours accessible : les femmes, mais aussi les professionnels, qui peuvent bénéficier d’un vrai moment de team building avec remise de trophées pour les Sébastien Loeb et un tour au bar en grommelant pour les autres (« non mais voilà, Patrick, on le sait, y’a des chouchous, c’est comme ça, on n’y peut rien, les parias c’est nous et l’augmentation on n’en aura pas, point à la ligne »).

 

onlykart-piste-kart

Nous nous retrouvons donc sur la piste flambant neuve d’Onlykart, armé de notre combinaison et de notre casque.

Sa spécificité ? Elle se promène sur deux niveaux, avec un tunnel et une montée plutôt hallucinante. Après une description des bécanes (ce que j’en retiens : elle détonnent, ne font pas de bruit et sentent bon l’électricité) il est temps de grimper.

Là, petit détail : j’ai mon permis, certes, mais je n’ai pas conduit depuis presque 1 an. Vais-je me souvenir où se situe le frein et où se situe l’accélérateur ? Vais-je réussir à tourner dans les virages sans me prendre un mur (montés sur ressorts certes) ? Vais-je lamentablement échouer à la dernière place du classement ?

Pas le temps de réfléchir : on s’élance sur la piste et là, sérieusement, on oublie tout. La conduite est très naturelle, les sensations sont assez hallucinantes et si vous observez bien, vous pouvez me voir en train de rigoler tout fort sous mon casque.

Je devais ressembler un peu à cela (oui Bébé Sinclair dans Dinosaures)
Je devais ressembler un peu à cela (oui Bébé Sinclair dans Dinosaures)

 

Pas d’odeur, pas de sensation de danger imminent, une vitesse assez grisante et des virages bien engagés sont au programme durant 10 minutes : on peut dire que cela fonctionne sur moi.Les autres concurrents qui participent eux-aussi à la course semblent d’ailleurs prendre ça très à cœur puisque je me fais doubler probablement 3 fois (j’ai arrêté de compter ensuite).

 

Oui, ça fait de l'effet. Crédits : Onlykart, gif made by Justeunedose.fr
Oui, ça fait de l’effet. Crédits : Onlykart, gif made by Justeunedose.fr

 

A la sortie, j’ai un léger mal de mer mais j’ai adoré faire mon baptême de karting sur une piste aussi réjouissante et dans un kart paré pour l’an 2050. Sur les écrans pas de doute : je finis dans les derniers mais à charge de revanche.

Les vrais plus : une piste flambant neuve, des karts 100% électrique, un espace conçu comme un lieu d’accueil sobre et chic, une ambiance pro

Les moins à déplorer : l’emplacement, à 20 minutes du centre-ville lyonnais, qui nécessite une voiture pour s’y rendre.

Infos pratiques : http://www.onlykart.com/ et la page Facebook d’Onlykart

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]