Home Voyage Carnet de voyage : Seychelles, Silhouette Island

0 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 0 Flares ×

De retour d’une petite dizaine de jours passés aux Seychelles, et plus particulièrement sur l’île de Silhouette, mon petit carnet de voyage pour partir à la découverte de cette île sauvage, à la nature préservée et aux couleurs incroyables.

Imaginez : une île au vert éblouissant, culminant à plus de 700 mètres de hauteur, se perdant dans un camaïeu de bleus comme vous n’en avez jamais vus en vrai. Ajoutez des énormes rochers noirs et lisses, des pentes volcaniques, des palmiers, un sable presque blanc… vous y êtes ?

Presque ?

Crédits photo : Justeunedose.fr, tous droits réservés

Crédits photo : Justeunedose.fr, tous droits réservés : cliquez pour être émerveillés

 

Les Seychelles, cet archipel de 115 îles, est un vaste état qui est peut-être dans votre esprit classé dans la case « Voyage de Noces » : c’est pourtant une destination qui a bien plus à offrir et qui peut enthousiasmer à toute occasion de sa vie.

Si les Etats-Unis sont notre destination de cœur (4 séjours pour le moment, et un 5ème dans les cartons pour les mois à venir), nous avions envie de faire une destination nature et plages paradisiaque : les Seychelles et plus particulièrement l’île de Silhouette composée à 93% d’un parc naturel protégé semblait donc l’adresse parfaite.

D’ailleurs, lorsque nous nous sommes rendus à notre agence de voyage, l’expression magique a été prononcée : « vous verrez, on dirait l’île de Jurassic Park ». Bien évidemment, je vous arrête tout de suite : pas de dinosaures dans les parages mais effectivement, l’idée est là. D’ailleurs, j’annonce : ce post est plein comme un oeuf de superlatifs en tout genre, je m’en excuse.

 

Mais d’abord, parlons pratique : on y va comment à Silhouette Island ?

 

seychelles-voyage-depuis-lyon

Crédits image : créé avec amour par Justeunedose.fr, tous droits réservés

Après un vol Lyon-Dubaï (presque 7h) et un vol Dubaï-Mahé, nous voilà arrivés sur l’île principale des Seychelles, Mahé Island donc, qui regroupe 70 000 habitants, c’est-à-dire… 90% de la totalité des habitants des Seychelles ! Depuis Paris, des vols directs de 10h environ vous permettront aussi d’arriver aux Seychelles, toujours sur l’île de Mahé.

La capitale, Victoria, est à quelques minutes de l’aéroport et pour changer d’île et vous rendre sur l’île de Silhouette, il faudra prendre le bateau pour environ 30 à 45 minutes. Si vous souhaitez vous rendre sur une autre île, comme La Digue ou Praslin (qui sont les îles principales), il faudra compter respectivement 1h45 et 1h10.

 

Quand on arrive, c’est juste…

Éblouissant, incroyable, juste trop, pour les petits frenchies que nous sommes.

On avise du nez la hauteur devant nous, on observe cette jungle au vert presque fluorescent, ces grandes maisons seychelloises autour du port où nous accostons. Avec seulement deux hôtels sur l’île, dont le Hilton Seychelles Labriz Resort & Spa où nous séjournons, l’île est préservée et garde clairement son côté sauvage. Ici, pas de voiture (sauf celle de l’école de plongée) mais seulement des petits buggys électriques pour se déplacer.

Près du petit port, le village de La Passe, son unique épicerie aux étals peu remplis, son restaurant créole Gran Kaz et ses habitants, employés par le Hilton ou par l’IDC (Islands Development Company) , un organisme gouvernemental chargé du développement économique et de la gestion de certaines îles Seychelloises.

 

 

On nous conduit alors à notre villa, au coeur du resort Hilton. Une maison d’inspiration créole, haut plafond et boiseries, sa terrasse, sa piscine à débordement, son jardin et ses palmiers. Un havre de paix bien mérité qui côtoie de nombreuses villas plus modestes mais aussi des villas front de mer et deux suites présidentielles (il faut ce qu’il faut !).

silhouette-island-ile-seychelles

Crédits photo : Justeunedose.fr, tous droits réservés

silhouette-island-hilton-labriz

La salle de bain de notre resort, le Hilton Labriz. Baignoire posée sur des galets, normal. (Crédit photo Justeunedose.fr)

 

Prendre possession des lieux

 

Ce séjour, c’était typiquement les vacances à la cool. Tout a été fait tranquillement, en prenant le temps de tout observer, tout regarder, tout respirer, sans courir le moins du monde. Les lieux sont à la hauteur de ce à quoi nous pouvions nous attendre : un resort luxueux qui s’est construit au cœur de la nature pour donner l’impression d’être un petit Robinson Crusoé version VIP. Notre première journée, bien sur, démarre par une balade à la découverte des plages que l’île de Silhouette nous offre, et nous ne sommes pas déçus. Si la plage la plus proche des restaurants est très belle, nous nous sommes rapidement dirigés un peu plus vers le nord, dans un coin bien plus tranquille et plus sauvage.

seychelles-ile-silhouette-carnet-voyage

Crédits photo : Justeunedose.fr, tous droits réservés

 

Enfin sauvage : ce petit coin se trouve à 30 secondes du SPA donc tout est relatif… mais vous voyez en quoi le spot est juste parfait non ? Accolés aux fameux rochers Seychellois que l’on voit sur tous les fonds d’écrans ou les « Tops des plus belles plages du monde », et c’est assez extraordinaire.    

 

  Seychelles, Silhouette Island, jour 3 #nofilterneeded #nofilter #seychelles #holiday #beautifuldestinations #beautifulearth Une photo publiée par Justine Doz (@justeunedose) le

 

Et très rapidement, on prend nos petites habitudes : après un petit-déjeuner gargantuesque, où je découvre que je peux être du matin et me lever pépouze et avec plaisir pour 8h sans ronchonner, escale à la plage jusqu’à 13h pour lire, buller et emmerder les crabes et les Bernard-L’Hermite (rebaptisés pour certains, les plus beaux pour être honnête, Thierry L’Hermite).

 

seychelles-ile-silhouette_bernard-lhermite

Spécimen de Bernard L’Hermite particulièrement beau rebaptisé Thierry L’Hermite

 

Entre, spa totalement seuls au monde de 13h à 14h30 environ et retour à la villa pour un peu de repos (y’en a jamais assez) à la piscine ou une balade. Le soir, vers 18h, retour vers le bar pour un petit cocktail et pour admirer la nuit qui tombe, car il y fait nuit très tôt et dîner bien mérité. On est vraiment comme à la maison, mais en mieux.

 

Mes 3 incontournables à voir et à faire sur Silhouette Island

1.  La randonnée vers Anse Mondon : on a cru crever, mais vraiment, j’ai même du rationner tellement j’ai cru qu’on allait mourir de déshydratation. On grimpe, on saute par dessus les rochers, c’est ludique, et on a l’impression d’avoir fait du sport pour 2 ans.

2. Se rendre au mausolée de la famille Dauban : en bas du village de La Passe, ce mausolée rappelle l’histoire de l’île et semble avoir été posé là sans aucune logique (je vous en parle un peu plus loin).

3. Observer les chauves-souris : diurnes et frugivores, les chauves-souris des Seychelles sont aussi les plus grandes du monde, pouvant atteindre 1m50 d’envergure (for real). La roussette ressemble à un mix entre un chat et un renard et elle vous regarde si vous la sifflez quand elle se pend aux palmiers.

 

La nature dans tous ses éclats

Silhouette Island, c’est avant tout la nature, mais pas seulement sur un seul versant. Bien évidemment, les plages sont extraordinaires : mais c’est aussi quand, les fesses dans l’eau, l’on se retourne vers la terre que l’île est grandiose.
La jungle y est entièrement préservée, avec une végétation luxuriante et étouffante. Et ses animaux qui vont avec.

 

seychelles-ile-silhouette-gecko

Crédits photo : justeunedose.fr. Cliquez pour voir la photo en grand, ce gecko est magique.

 

Des animaux, pas toujours amicaux sont présents un peu partout et te rappellent que non, tu n’es absolument pas en France. Mais on s’habitue et très vite ils viennent à te manquer. Sauf les millepattes bien évidemment, qui sont absolument dégueulasses. Mais pour le reste… gecko fluos, chauve-souris géantes ET diurnes, il y a de quoi être étonné.

 

seychelles-ile-silhouette-millepattes-geants

La photo est floue tellement j’étais dégoûtée de regarder ce millepattes plus de 3 secondes. C’est énorme, y’a pas de mot.

La jungle, elle, n’a rien à envier à toutes les images que vous avez pu voir dans Koh Lanta et consort.
Une flore qui recouvre toutes les nuances de vert monte et descend au grès des hauteurs et donne un aspect assez surréaliste.

Rajoutez des roches volcaniques sur des pentes très raides, qui tombent d’un coup dans l’océan, saupoudrez de quelques ruines mangées par les lianes, le tableau est presque parfait.

seychelle-ile-silhouette-belleview-hiking-anse-mondon

 

seychelles-silhouette-hiking-randonnee-jungle

 

Il ne vous reste plus qu’à rajouter, au grès de votre randonnée, une crique où la mer vient et repart, ces fameuses anses de sable blanc et de roche noire, où l’on pourrait rester des heures tellement le spectacle est grandiose.

Crédits photo : justeuendose.fr. Ici, l'Anse Lascars, on était OKLM

Crédits photo : Justeunedose.fr. Ici, l’Anse Lascars, on était OKLM

la-minute-historique-justeunedose

La minute historique

 

Avec un passé français (l’île a été nommée d’après le nom du contrôleur des finances de Louis XV, Etienne de Silhouette), puis britannique au 19ème siècle, les habitants et les seychellois travaillant sur l’île mais habitant à Mahé, parlent ce joli créole où se mélange français et anglais.

 

seychelles-silhouette-island-dauban-mausoleum

L’un des principal propriétaire de l’île fut la famille Dauban, qui possède d’ailleurs son mausolée sur l’île et qui a même donné son nom à un mont. Ils y ont fortement développé l’agriculture, sur fond d’esclavagisme, vous vous en doutiez.
Il n’empêche que la famille, qui resta propriétaire durant 100 ans (jusqu’aux années 60) reste très prégnante sur l’île : l’une des jeunes enfants de la famille Dauban, Eva, décédée très jeune, reçoit encore des peluches et des petits mots, qui sont déposés devant le mausolée.

Must read (en anglais) : une interview de Laura Dauban, qui vit à Strasbourg et qui a rédigé un livre sur sa famille : cliquez ici

 

 

Bilan et épilogue

 

 

Trop court, trop éblouissant, des couleurs trop irréelles… il n’y a que des expressions idiotes qui me viennent spontanément. Et encore, je vous ai épargné de parler du SPA (dingue aussi), du bébé chat du petit-déjeuner (si vous me suivez sur Instagram, vous savez de qui je parle), du bain moussant parsemé de fleurs seychelloises qui nous attendait à notre retour de balade…

 

Seychelles jour 8 : 6h20 du matin, la journée commence bien #nofilter #seychelles #morning #sunshine #earthpix #ocean

Une photo publiée par Justine Doz (@justeunedose) le

 

Si la destination ne conviendra pas à tout le monde, les plus rêveurs et contemplatifs d’entre nous seront ravis. Ceux aussi qui, pour une fois, veulent se laisser porter par le bruit de l’océan et le bruissement des feuilles de palmiers.

 

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Filament.io Made with Flare More Info'> 0 Flares ×
Auteur
Excès de zèle / Lyon / Mode / SEO & Link Building / Enseignante Lyon III LP Marketing Digital / Social Media / Humour incompris / Chef de projet Web
4 commentaires pour cet article
  1. Votre article me donne envie de repartir aux Seychelles à la première occasion qui se présente !
    J’avais passé des vacances à La Digue, je tenterai bien Mahé la prochaine fois et votre article m’y pousse encore plus.

  2. Les paysages sont tout simplement sublimes ! Cette destination est sur ma bucket list voyage et j’espère pouvoir y aller prochainement, surtout que cela est possible au départ de Lyon depuis quelques temps.

Laisser un commentaire