Home Food and Health Be Chef, un concept lyonnais de kit à cuisiner : rencontre et...

0 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 0 Flares ×

Grande amatrice de repas en livraison, je sais aussi enfiler un tablier et créer un repas pour 6 personnes avec beaucoup de plaisir : et si on mixait les deux ?

Impossible n’est pas lyonnais : Thibault et Iris ont relevé le pari il y a de ça quelques mois en lançant un joli concept de Kit à Cuisiner BeChef avec livraison gratuite en 1h30 dans tout Lyon.

Le principe ? Des produits frais et des fiches recettes gentiment emballés dans des cartons recyclables, pour préparer en une vingtaine de minutes un plat succulent même avec l’ensemble des placards vides.

J’ai voulu en savoir plus sur cette idée, sur la mise en place de ce projet et je suis partie à leur rencontre dans leur joli bureau/boutique/laboratoire BeChef rue Garibaldi dans le 6ème, tout en testant à la maison leur concept de kit à cuisiner.

Be Chef

Au 74 de la rue Garibaldi, on remarquerait à peine leur boutique, si ce n’est cet insigne et ce logo « Be chef, c’est moi le chef ». Impossible de se tromper, je suis bien au bon endroit.

Derrière la porte et le concept, Iris et Thibault, 2 jeunes entrepreneurs de tout juste 25 ans (même moins pour Iris) qui ont décidé de mettre à profit leurs connaissances du monde de la restauration et des bons produits pour mettre sur pied cette toute jeune entreprise.

Issus d’un parcours plutôt alléchant dans le monde de la gastronomie lyonnaise (Orsi, le Jean Moulin et Chez Abel font partis de leur CV), ils se lancent en janvier dans le monde de entrepreneuriat… sans filet à provisions ?

Iris : « Avec la CCI, nous avons pu faire un pack création, qui permet un accompagnement global, de l’étude de marché en passant par le business plan et nous avons aussi eu l’opportunité d’être dans les finalistes d’un concours de jeunes entrepreneurs : les banques ont alors suivi assez naturellement »

Thibault : « Depuis le début, nous sommes vraiment confiants, d’ailleurs mon père est lui même entrepreneur, c’était tout naturel pour moi de me lancer à mon tour.

Il faut savoir que cette idée vient avant tout de longues discussions avec nos clients [quand ils travaillaient en restauration NDRL], qui souhaitent bien manger mais en cuisinant rapidement, tout en sachant ce qui se trouve dans leur assiette : on a mixé tout ça et Be Chef est né ! »

Portrait Iris et Tibo- Be Chef

Une recette qui vous appréciez et qui vous représente vraiment ?
Thibault : « Le tournedos rossini »
Iris : « Un risotto asperges et pignons de pain »

Et pour moi, cela sera un magret sauce miel et mandarines, accompagné de quelques pommes de terre grenailles !

Be Chef est local et a opté pour une forte identité lyonnaise

 

Côté organisation, c’est chez le poissonnier et le boucher du coin qu’ils s’approvisionnent, en prenant soin d’opter pour du local.

Iris « L’idée, c’est de faire vraiment attention à la provenance et à la qualité des produits que nous proposons dans nos box, alors nous allons nous même au marché !
Nous travaillons aussi avec des sociétés locales et artisanales, comme récemment avec les Tartinades, pour proposer des produits vraiment lyonnais
« .

Et les lyonnaiseries, parlons-en ! Ce qui m’a vraiment plu avec Be chef, c’est cet ancrage régional qu’ils proposent, puisque chaque mois, un nouveau menu est proposé en collaboration avec un chef lyonnais.

be-chef

Pour Iris et Thibault, c’est l’occasion de mettre en avant ce très beau patrimoine gastronomique sans le dénaturer et de proposer à ces chefs d’attirer une nouvelle clientèle qui aura été séduite par les recettes disponibles dans les kits.

D’un autre côté, c’est aussi l’occasion de se faire le malin en disant à ses convives « C’est moi que je l’ai fait tout seul avec l’aide d’Anthony Karavec » qui est le restaurateur invité du mois d’octobre, à la tête du restaurant Jour de Marché, mon restaurant favori où je pourrais passer  4 soirées par semaine (mais figurez-vous que cela me coûterait la modique somme de 530 euros par mois environ sans le vin donc j’ai abandonné ce projet fantasque pour acheter des croquettes à Bonaparte).

 

Et c’est peut-être cela qui m’a enthousiasmé le plus : un kit à cuisiner lyonnais, avec des produits exclusivement locaux et en collaboration avec des chefs du cru, c’est un peu le concept que l’on attendait pour cuisiner différemment de temps en temps.

 

Côté projets, Be Chef n’est pas en reste

 

Les projets d’Iris et de Thibault ne manquent pas : outre la sortie d’une V2 du site début 2015, le duo compte bien continuer à grandir et pense à accueillir 1 ou 2 stagiaires (communication et commerce) d’ici quelques mois.

« Nous sommes aujourd’hui en phase de test, nous regarderons les recettes qui plaisent, nous écoutons les retours de nos clients, qui sont d’ailleurs très bons, c’est enthousiasmant ! »

Avec une concurrence plutôt discrète à Lyon (contrairement à Paris où les concepts de kit à cuisiner pleuvent depuis 1 ou 2 ans) on espère bien que Be Chef continuera de nous étonner longtemps chaque mois. C’est tout ce que l’on leur souhaite en tout cas.

 

LE TEST

 J’ai tranché : le kit Be Chef est validé !

 

be-chef-test

 

be chef dessert

Après avoir récupéré mon kit – 2 jolies boîtes en carton recyclé- le test va pouvoir être lancé.

Au menu ce soir : un tajine express de poulet au miel et abricots et un gratin aux fruits façon sabayon.

Be-chef-recette

« Y’a du piaf dedans ta recette c’est ça ? »

 

Tout est frais, de saison, le joli filet de poulet attire irrémédiablement l’attention de Bonaparte qui commence ensuite à manger l’emballage plastique. J’apprécie les oeufs frais de plein air et les photos des mets : la pression monte.

be-chef-recette-dessert

« Nan là, y’a rien pour moi, je vais voir si je trouve des croquettes, salut »

 

Les recettes proposées sont relativement simples, mais comme me l’expliquait Iris, les prochains menus vont petit à petit proposer des ingrédients plus haut de gamme, notamment à l’approche des fêtes.

Je démarre par le tajine express, essaie d’aller trop vite et commence à faire bouillir les oignons au lieu de les laisser gentiment revenir à l’huile d’olive… Le coup est rattrapé avec une passoire et le reste de la recette se déroule sans accro.

be chef tajine

Côté dessert, c’est une grande première pour moi côté sabayon. Le résultat est un peu trop cuit à cause d’une double cuisson due à un retard de monsieur, mais je recommencerai, cela change des gratins de fruits trop classiques.

 

be-chef-sabayon

 

En définitive : frais, simple, rapide, bon, le test est concluant et il donne des idées de repas à concocter seul les prochaines fois. Mieux qu’un livre de recette, plus sympa que de se faire livrer avec Casino Drive, aussi écolo que d’aller faire ses courses au marché, Be Chef me séduit.

Et vous avez-vous testé le concept ?
Qu’en pensez-vous ?
Il est à découvrir ici : http://www.bechef.fr/

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Filament.io Made with Flare More Info'> 0 Flares ×
Aperçu
Concept
Collaboration avec des chefs lyonnais
Présentation
Qualité des produits
Compréhension des étapes de la recette
Résultat gustatif
Auteur
Excès de zèle / Lyon / Mode / SEO & Link Building / Enseignante Lyon III LP Marketing Digital / Social Media / Humour incompris / Chef de projet Web

Laisser un commentaire