Home Voyage New York Les 25 conseils que j’aurais aimé que l’on me donne avant de...

1 Flares Filament.io Made with Flare More Info'> 1 Flares ×

Après plusieurs voyages aux Etats-Unis dont 3 à New-York, j’avais envie de faire mon petit récapitulatif des 25 conseils que j’aurais aimé connaitre avant de partir pour la première fois là-bas.
Long story, mais je pense que cela pourra vous être bien utile si vous comptez voyager vers New-York.

Et si vous aussi vous avez des petits conseils, les commentaires sont là pour ça.

25-conseils-avant-de-partir-a-new-york

 

1. Ne pas prendre l’un de ces taxis NI jaunes, NI estampillé NYC Taxi

Ah les taxis New-Yorkais… A l’image de nos petits Uber, c’est simple, rapide, sympathique (vous avez compris que j’avais un problème avec les taxis ? J’espère que le leur lobby ne me fera pas fermer mon blog) et surtout so typique.

Un jour, lors de notre premier séjour, c’est bête, aucun taxi de libre sur la 8ème avenue et une voiture marron s’arrête en nous disant qu’il est lui aussi taxi et qu’il nous amènera où on veut (c’est-à-dire en l’occurrence dans l’Upper East Side).
Dans la voiture, pas de compteur qui tourne, le mec semble avoir tout dans la tête. Et au moment de payer : 20 $ nous dit le type. Course qui en réalité, ne coûtait que 9 ou 10$, mais ça, on l’a compris plus tard. De quoi râler de s’être fait avoir par un type qui a bien compris que nous étions des touristes.

 

2. A New York aussi, de vrais coins de paradis verts existent

Si vous me lisez régulièrement et avec attention (je sais que oui, n’est-ce-pas, hein hein ?) vous savez que New-York, ce n’est pas que des tours et du béton. Outre la verdure de Central Park, pleins de petits coins de paradis verts (et non de paradis blanc, Justine, master 2 école du rire) existent et vous permettent de souffler d’un trop plein d’urbanisation.

La première fois, comme nous tous, vous suffoquerez dans la pollution et la puanteur de Times Square et petit à petit, vous irez prendre du bon temps dans ces jardins insolites et souvent inopinés de New York. Un vrai bol d’air frais qui permet d’autant plus d’apprécier la ville le reste de la journée.

Greenacre park gif

Greenacre park – crédits : Justeunedose.fr

 

3. N’écoutez pas les mauvaises langues qui vous diront que vous allez prendre 5 kilos

Alors ça, c’était ma hantise. TOUT LE MONDE m’a bien rebattu les oreilles (pour ne pas dire « c**** les *ouilles ») sur cette histoire de prise de poids et de malbouffe aux Etats-Unis qui fait que tout le monde revient avec au minimum 5 kilos dans les fesses après 15 jours de vacances.

Donc là, comme des personnes sensées, vous vous retenez de goûter ces plats gras et en quantité astronomique et vous faites attention. Bêtise et rebêtise ! J’ai tellement marché lors de mes différents voyages que je suis toujours revenue avec du poids en moins, d’autant que New-York c’est l’occasion de manger de la cuisine du monde à toute heure ainsi que de supers salades de fruits frais dans les innombrables supermarchés de centre-ville (chose difficile à trouver même à Lyon).

Et finalement, le corps se régule tout seul, avec parfois des repas de midi gargantuesques et des repas du soir hyper frugaux car absolument trop crevée pour un burger. Moi qui suit quelqu’un qui a du mal à perdre ses 2 (aheum, 3 ou peut-être 4, qui peut savoir) kilos en trop, mes différents séjours new-yorkais et les kilomètres journaliers avalés m’ont toujours permis de revenir en France allégée de 3 kilos. Enjoy.

 

4. Prendre le temps de découvrir toutes les mosaïques de Jim Power

Dans East Village, les mosaïques de Jim Powers présentent sur les lampadaires racontent toutes une histoire. Elles sont en plus juste splendides. Amusez-vous à toutes les retrouver, c’est juste génial.

Mosaic trail new york

 

5. Aller sur Roosevelt Island

J’ai tellement aimé que j’y suis revenue deux fois, l’hiver et l’été, pour marcher sur cette île improbable, autrefois dédiée à la mise en quarantaine des tuberculeux. Aujourd’hui un hôpital y subsiste mais surtout les ruines de son ancien sanatorium ainsi qu’un super spot pour admirer l’east river.

Pour y aller, on prend un téléphérique et c’est juste extraordinaire.

Roosevelt Island new york

Beau non ? Roosevelt Island by Justeunedose

6. Avec ou sans argent le kiff est le même

Certes New-York est irrémédiablement une ville de vacances qui coûte cher, mais même sans un rond, on peut vraiment se faire plaisir. J’ai pu sentir la différence lors de mes séjours, notamment en comparant 2012, où le but était de dépenser le moins possible en nourriture (l’espèce de challenge quotidien ultra marrant) et 2014 où nos moyens avaient sensiblement augmentés (l’échelle sociale toussa toussa).

 

7… mais avec on peut faire quelques trucs bien dingues

Avec un peut d’argent néanmoins, on peut tester des choses assez inoubliables, comme aller voir un match de basketball plutôt pas trop mal placés au Madison Square Garden, se payer un restaurant gastronomique avec une vue parfaite sur le Columbus Circle (à côté de Central Park) ou encore avoir une chambre d’hôtel de dingue, plus grande que ton premier appartement, certes pas bien grand.

 

8. Laisse toi porter par l’inattendu

Si vous me connaissez ou si vous suivez régulièrement cet ersatz de blog, vous savez surement que j’adore tout prévoir. Je suis la reine des listes, des plannings, des trucs bien carrés. Sauf que, l’âge aidant, je commence à lâcher du lest et à apprécier de me laisser porter. Et la vie me le rend bien, notamment lors de mes vacances.

A New-York, se sont les choses les plus inattendues, les plus imprévues qui m’ont donné les souvenirs les plus drôles. Comme ce jour où nous décidons d’aller à Rough Trade, un disquaire très réputé de Brooklyn. Une file d’attente énorme nous attend. Bon, pourquoi pas, c’est un gros disquaire et il n’ouvre que dans 30 minutes. On s’insère, on attend : je voulais absolument acheter le vinyle de l’album de Banks qui sortait ce jour-là.
Je ne me pose pas de questions. Ce n’est qu’après l’ouverture que je comprendrais cette ruée : tout le monde était là non seulement pour l’album de Banks, mais aussi pour obtenir un pass vip pour un showcase que la chanteuse donnait sur place le soir même. Le tout gratuit of course. Une bénédiction imprévue !

 

9. Quand tu as l’occasion de faire un truc, fait le, et n’attend pas ton prochain voyage 

Alors ça, c’est un peu mon mojo de vie maintenant, d’abord parce que l’on ne sait jamais quand on va revenir ou si l’on reviendra, mais surtout, surtout parce que New-York est une ville qui bouge énormément et tout le temps et que des lieux emblématiques disparaissent en un claquement de doigt.

Outre ces restaurants tops que Yelp ou des copains vous avaient conseillé, je pense pour ma part très spécifiquement à Five Pointz, le lieu qui accueillait le plus de graff au m² dans le Queens et qui a été rasé pour construire des immeubles neufs à destinations des jeunes urbains souhaitant s’éloigner un peu mais pas trop de Manhattan.

Ce lieu juste incroyable ressemblait à ça (cliquez pour agrandir) en 2013 (le before quoi)

five-pointz-queens-new york

 

Aujourd’hui, il ressemble à ça (oui, c’est le after)

Source : http://liccourtsquare.com/

Et je peux vous dire que ça m’aurait bien mis les boules de ne pas le voir. Un peu comme la friche lyonnaise RVI sur l’avenue Lacassagne que les plus jeunes n’ont pas connu et qui était remplie de graff parfois assez hallucinants.

Donc quand vous avez une occasion, saisissez là. Vraiment.

 

10. Oui, tu vas souffrir physiquement

C’est la base. Mal de pieds, mal de dos, mal de mollet et mal de cuisses, si comme nous vous adorez arpenter les villes en long en large et en travers, la souffrance sera là.

 

11. Perdez-vous

Ce conseil est idiot mais il est aussi génial. Se perdre à New-York est la meilleure expérience possible. A Harlem, dans le Queens (pas trop loin non plus) ou tout bêtement dans les rues d’East Village dans Manhattan. On découvre à chaque fois de petites pépites.

 

12. Prendre de la hauteur

Franchement, quand on monte tout en haut du Rockefeller Center, on oublie tout. C’est trop beau, croyez-moi.

 

13. Faire des sessions footings à Central Park

Comme nos voyages étaient toujours assez longs, les occasions ne manquaient pas pour « perdre du temps » dans des activités annexes. Comme le footing à Central Park, en vrais New-Yorkais que nous ne sommes pas. Là encore, moi qui n’aime pas courir, c’était juste parfait.

courir-central-park-justeunedose

 

14. Toujours lever les yeux vers le ciel… et pas seulement pour les gratte-ciels

Certes, on lève surtout les yeux pour les gratte-ciels à New-York mais la ville regorge aussi de petits secrets perchés un peu partout, comme cette statue de Lénine posée sur un toit au coeur d’East Village (sur Houston Street plus précisément) ou, toujours dans le même quartier, cette petite maison de Carl Fredricksen (mais si, le papy dans « Là-Haut ») posée directement sur le toit d’un immeuble.

 

lenine-east-village-new-york

 

15. Chuchoter dans les alcôves de la gare de Grand Central Terminal

Dans la catégorie expériences sensorielles, je demande la gare de Grand Central Terminal. Si l’architecture du bâtiment est à voir, il faut aussi se rendre dans l’un de ses couloirs et tester l’acoustique très particulière du lieu, qui permet, grâce à des ogives, de murmurer dans le coin du mur et d’être entendu dans le coin inverse par son compatriote bien positionné.

Ok, on a l’air crétins, mais c’est une expérience tordante.

 

16. Se faire un brunch à Hell’s Kitchen à 6h50 du mat à cause du décalage horaire

Moi qui ne suis absolument pas lève-tôt (ceci est vraiment un euphémisme), quel étonnement de se réveiller comme une fleur à 6h le lendemain de notre arrivée. Et comme il serait dommage de ne pas en profiter, nous voici déjà dehors avant 7 h du matin, à flâner sur la 9ème avenue, alors que New-York peine encore à se réveiller dans le quartier d’Hell’s Kitchen (le quartier des restaurants et des bars, avec une large population gay, dois-je le rappeler).

Le moment est parfaitement bien choisi (sans le vouloir) pour se payer un super brunch et apprécier la ville encore calme et brumeuse. Un dépaysement total.

 

17. Réserver dès l’ouverture pour le Night Show de Jimmy Fallon

C’est la seule chose que je voulais absolument faire et qui m’est toujours passée sous le nez. Dès l’ouverture de la billetterie, tout s’arrache en quelques minutes. Et si vous ne connaissez pas Jimmy Fallon, je vous renie, je vous châtie et je vous invite à faire le tour fissa de la chaîne Youtube de son émission.

 

18. En saison hivernale, ne pas faire la belle avec son petit manteau de laine de lyonnaise

Si, comme moi, vous avez décidé de découvrir New-York en version 4 saisons, et que vous y partez en février notamment (je crois que c’est le moment le plus froid de l’année) ne faites pas les malins en prenant un petit manteau Sandro de rien du tout. Par pitié. Prenez une bonne doudoune. J’ai cru vraiment mourir de froid. Et je suis tombée malade en mode état grippal. Heureusement, ils ont des médicaments incroyables en libre service.

 

19. Partir en excursion le matin avec un sac à main quasiment vide

Ne vous inquiétez pas, il sera toujours rempli en fin de journée et votre dos vous remerciera.

 

20. On oublie l’appareil photo autour du cou

En gros, vous passerez soit pour des touristes à la con si vous avez un appareil photo récent, soit pour des hipsters à la con si vous vous trimbalez avec un reflex (je n’ose pas penser à ceux qui partent en voyage avec leur polaroid, mon dieu).

 

21. Ne pas critiquer, se moquer, faire de l’ironie sur un voisin de métro, pensant qu’il ne parle pas ta langue. Il s’avère qu’il y a souvent des français

La concentration de français, touristes ou non, à New-York est assez incroyable. Cela en devient presque lassant.

 

22. Ne pas prendre le menu « medium » dans un fast food. Jamais.

Effectivement, si vous connaissez les Etats-Unis, vous savez probablement que là bas, les unités de mesure dans la vie quotidienne sont extrêmements différentes. Cela vaut notamment pour les fast-food, où les plus petits menus ravirons néanmoins les estomacs moyens.

 

23. Ne pas mettre des petites ballerines fines et merdiques pour marcher

Vous me direz, je fais peut-être un excès de zèle concernant mes tenues vestimentaires en voyage. Mais que voulez-vous, je ne veux pas déshonorer mon pays avec des vieilles chaussures de rando. Et comme je n’ai qu’une seule paire de sneakers de ville et que je veux absolument mettre des chaussures normales, même en vacances, je me retrouve souvent avec les pieds en feu. Presque littéralement. Je me revois tremper mes pieds dans l’eau glacée après avoir marché une journée entière dans tout Manhattan.

avoir-mal-aux-pieds-new-york

 

24. Sortez des sentiers battus

Ca, c’est encore un vrai mojo de vie. Je ne vois pas l’intérêt d’aller à New-York pour passer 10 jours sur Times Square : vous non plus n’est-ce pas ? Même si le premier voyage est surtout celui de la découverte au sens large, n’attendez pas pour aller plus loin et partir à la rencontre de lieux, de gens et d’ambiances un peu plus décoiffants que la combinaison  préconisée par vos différents guides.

Des blogs (psst je vous laisse aller voir mes différents articles sur des visites originales voire insolites à New York, en tout cas, selon moi ou encore mon top 10 des blogs à visiter pour préparer son voyage à New York) ou des forums sont le meilleur moyen de vivre une expérience différente, qui vous ressemble vraiment.

 

25. Au retour, une profonde dépression est normale. Deal with it.

tumblr_o1ujf3ldV61sjfleuo2_500

 

Et vous, des petits conseils à donner ?

1 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 1 Filament.io Made with Flare More Info'> 1 Flares ×
Auteur
Excès de zèle / Lyon / Mode / SEO & Link Building / Enseignante Lyon III LP Marketing Digital / Social Media / Humour incompris / Chef de projet Web
9 commentaires pour cet article
    • Je dirais même : 2 bonnes paires de baskets, en plus on a vraiment l’embarras du choix aujourd’hui (c’est mon côté « toujours lookée même en vacances, on ne sait jamais qui on va croiser » qui parle bien évidemment).

  1. cet article tombe a pic pour moi : je suis justement en train de regarder de nouvelles baskets pour mon voyage a New York (je me souviens aussi des pieds en feu lors de mes derniers voyage, ces petites tendinites vicieuses…) et je me demandais si je devais en emmener 2 paires lool (les vieilles et les nelles!). Je continue à glaner des infos sur ton site… 🙂

    • Hello Milla ! Déjà je suis un peu jalouse (quand pars-tu ?) et effectivement si c’était à refaire, je m’achèterai fissa une deuxième paire de belles Nike pour éviter le sang dans mes ballerines (ce n’est pas une métaphore malheureusement) donc je te dis oui et reoui pour les baskets. J’espère que certains de mes articles te seront utiles, bon voyage par avance 🙂

  2. Organisant mon prochain voyage à NYC, voilà sur qui je tombe !! Hihi !!

    Notre ami Google te recommande 🙂 De beaux conseils en tout cas. Je retournerai sur cette page en tout cas, je vais tout noter.

    Comme je ne connais que très peu la ville (faite une fois, 3 jours seulement), je compte bien TOUT noter et en profiter un max. Si tu as d’autres petits conseils, je prends 😀

    • Haha le monde est bien fait !
      Avec plaisir, j’espère que cela te sera utile, moi qui part dans quelques semaines en Californie (le monde est bien fait ET très petit hein) je vais me pencher sur le tient pour trouver de bonnes idées (on fera quelques jours à L.A notamment). Et pourquoi pas un apéro voyage en février ? A très bientôt !

Laisser un commentaire